Témoignage + enquête

C’était en 2006. J’avais comme projet d’écrire un livre sur l’un des nombreux sujets « parentalité » qui m’intéressait à l’époque. J’ai frappé à la porte de Chronique sociale, un éditeur lyonnais que je connaissais bien et appréciais pour sa ligne éditoriale pratique et sans prétention. J’ai présenté une liste de sujets possibles : la communication parent-enfant, le jeu, le sommeil des bébés, les émotions des tout-petits…. et puis, tout en bas : le deuil périnatal, un sujet que je connaissais de près puisque j’avais perdu mon premier enfant huit ans auparavant, en fin de grossesse.

Mais avais-je vraiment envie de me replonger là-dedans ? « Il existe peu d’écrits sur le sujet ». Le directeur n’avait pas tort. « Mais au-delà d’un témoignage, il faudrait interroger d’autres parents, ayant vécu des expériences différentes de la vôtre. Et aussi des professionnels confrontés au deuil périnatal ». Le projet était de taille, et le résultat satisfaisant d’après les avis des nombreuses lectrices et lecteurs au fil des années. Surmonter la mort de l’enfant attendu en est à sa troisième édition.

De ce livre, j’ai créé une conférence et une formation pour L’Institut de formation des Doulas de France. En 2013, j’ai cofondé le collectif Une fleur, une vie, qui organise une journée d’accompagnement du deuil périnatal à Paris, tous les ans.

Pour en savoir plus et commander ce livre : Surmonter la mort de l’enfant attendu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *